Rechercher
  • LIDE-N

Plaidoyer sur les violences faites aux femmes et aux filles à Jean Rabel

Dans le cadre du projet Renforcement des capacités acteur.e.s civil.e.s et politiques sur les droits de la personne, LIDE-N a réalisé une activité de plaidoyer dans la commune de Jean Rabel. Cette activité a eu pour thème : « Les violences faites aux femmes et aux filles dans la commune de Jean Rabel : impunité et banalisation ». Plusieurs représentant-e-s de nos organisations partenaires et de certaines institutions sociales et financières de la commune, certains leaders religieux, certains représentants du système judiciaire (juges de paix et police nationale d’Haïti) et du pouvoir local, étaient présent-e-s à cette activité.



Ce plaidoyer a été organisé dans le but de poursuivre la campagne de sensibilisation de la population rabeloise à la situation des femmes et des filles de la commune face aux discriminations et aux violences de genre. Cette activité a aussi visé à renforcer une synergie entre les acteurs et actrices de la commune pour qu’ils/elles s’engagent de façon consciente à travailler dans leur domaine respectif pour le respect des droits des femmes et pour l’éradication des violences à l’encontre des femmes et des filles.




A l’issue de l’activité, les représentant-e-s présent-e-s ont formulé plusieurs propositions :

a- Le représentant de WHH/AAA a demandé à LIDE-N d’accompagner les femmes de la commune de Jean Rabel, afin de les amener à investir les espaces publics et politiques, de manière à ce qu'elles participent à la définition et la mise en œuvre des politiques publiques sur la problématique de genre, entre autres.

b- Le représentant de l’ACF a demandé à LIDE-N de réaliser des travaux de plaidoyer au niveau de certaines écoles de la commune en vue d’apporter des modifications à la façon dont les enfants se socialisent en Haïti.

c- La PNH a demandé à la population de lui faire confiance et de porter plainte contre les agresseurs et violeurs en cas d’abus sexuel.

d- L’un des représentants de la justice a suggéré à LIDE-N d’envoyer une correspondance au ministère de l’Education nationale et de la Formation professionnelle pour lui proposer d’introduire au programme « Education à la citoyenneté » la problématique de genre dans les écoles, en vue de déconstruire les stéréotypes et discriminations contre le sexe féminin et de combattre les inégalités de sexe dans la société haïtienne.

14 vues0 commentaire

A PROPOS DE NOUS >

LIDE-N est une organisation dont l'objectif est de contribuer à l'autonomie de la population haïtienne à travers une démarche bottom-up. Sur le long terme, l'organisation souhaite faire des collectivités territoriales, des centres d'impulsion socio-économiques.

NOS PARTENAIRES

logo FOKAL.png
LOGO AJWS.png

SUIVEZ-NOUS

ABONNEZ-VOUS